Outils et astuces pour la conduite d’études en HCD+SSRAJ

Déc 7, 2023

Naviguer dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive requiert une sensibilité particulière, tout comme la collecte et l’analyse des données sensibles et souvent très personnelles qui s’y rapportent. Cela nécessite une profonde considération pour les participants à l’étude et une adhésion stricte aux normes et principes éthiques.

En collaboration avec nos partenaires PATH et YUX Design, nous avons organisé un webinaire pour discuter des attitudes appropriées et des compétences interpersonnelles essentielles pour mener et conduire avec succès des travaux de recherches sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes (SSRAJ) en utilisant des approches de conception centrée sur l’humain (HCD). Voici quelques-uns des astuces et des meilleures pratiques qui ont été partagées par nos intervenants de YUX Academy et de Marie Stopes International (MSI) :

Recrutement de participants à la recherche qualitative

  • Assurez-vous d’utiliser divers canaux tels que les écoles et les réseaux sociaux pour recruter des participants.
  • Travaillez avec des organisations pour trouver des participants convenables sur la base de critères établis.
  • Établissez des relations avec les associations et les écoles pour obtenir un accès confidentiel aux populations cibles.

Obtenir le consentement pour les travaux de recherche sur la SSRAJ

  • Utilisez un langage facile à comprendre pour obtenir le consentement avisé des participants afin de s’assurer qu’ils comprennent parfaitement ce qu’ils acceptent.
  • Expliquez clairement aux participants le processus de collecte, d’utilisation, de stockage, de suppression et de destruction des données dans le cadre du processus de consentement.
  •  Révisez le consentement si les protocoles de recherche changent et assurez-vous que les participants sont informés à nouveau et qu’ils ont accepté la nouvelle orientation.

Déroulement de l’entretien

  • Le processus d’entretien ne doit pas être trop long — il doit durer entre 60 et 120 minutes afin de recueillir des données approfondies, tout en respectant le temps du participant.
  • Veillez à ce que les participants soient à l’aise, informés et conscients de la nature non critique de l’entretien.
  • Préparez un guide avec des questions ouvertes et non suggestives, et évitez les questions de type interrogatoire.
  • Restez flexible quant à l’orientation de la conversation et explorez les défis émergents et les solutions qui peuvent en découler.
  • Faites en sorte qu’un enquêteur et un rapporteur soient présents pendant l’entretien afin de garantir une collecte de données complète.

Techniques d’observation à utiliser

  • Les observations non participatives (observer les participants sans prendre part activement à l’étude) peuvent aider à comprendre divers contextes environnementaux.
  • Veillez à ce que la présence du chercheur soit aussi discrète que possible afin d’éviter de modifier le comportement des participants.
  • Utilisez des codes pour anonymiser les données observées et préserver la confidentialité.
  • Limitez la durée de l’observation pour éviter toute intrusion dans la vie personnelle.

Explorer les dynamiques d’un groupe de discussion

  • Créez de petits groupes homogènes (3 à 10 personnes) en rapport avec l’étude pour favoriser la discussion.
  • Choisissez un modérateur sympathique pour créer un espace sûr et inclusif et pour éviter l’émergence d’une dynamique de pouvoir inégale.
  • Incluez diverses perspectives et assurez-vous que tout le monde participe activement.
  • Utilisez des questions ouvertes pour stimuler la discussion et recueillez des opinions variées.

Comprendre les dynamiques de pouvoir

  • Veillez à intégrer les déséquilibres de pouvoir et évitez d’imposer l’autorité du chercheur.
  • Soyez conscient des dynamiques sociétales, culturelles et de genre qui influencent les interactions.
  • Créez un environnement sûr pour que les participants puissent s’exprimer sans crainte d’être jugés.

 Prise en compte des préjugés

  • Prenez conscience de vos préjugés personnels et faites preuve d’ouverture d’esprit pendant l’étude.
  • Évitez les questions suggestives et les biais de confirmation.
  • Rassurez les participants sur la confidentialité et insistez sur le fait qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses.

Traitement des données personnelles

  • Collectez le minimum de données personnelles nécessaires à l’étude et rendez-les anonymes à l’aide de codes.
  • Protégez la confidentialité des participants en limitant l’accès aux données personnelles à l’équipe de recherche.
  • Effacez tous les enregistrements ou données identifiables une fois qu’ils ont été transcrits et anonymisés.

 

Ressources

  1. Étude de cas : « La Famille idéale »
  2. Visionnez l’enregistrement du webinaire